L’art de la
céramique
en architecture

 

 

 Journées Européennes du Patrimoine, septembre 2018, Ville de Viroflay

 

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2018 sur le thème de « L’art en partage » et lors d’une balade bucolique animée et curatée par Triptych, le public a plongé dans l’histoire de Viroflay et des ruelles du quartier rive droite.

 

A la fin du 19e siècle, le village de Viroflay se transforme, porté par la révolution industrielle et l’urbanisation de Paris. De nombreuses résidences sont construites dans un style influencé par l’art nouveau : l’art de la céramique se révèle alors sur les façades des maisons en meulière.

 

La céramique architecturale décorative, réalisée avec des terres argileuses locales transformées par la cuisson, occupe une place centrale dans les ornements de ces façades. Les terres de Viroflay sont parfaites pour l’art de la céramique, elles alimenteront d’ailleurs pendant quelques temps les ateliers de la manufacture de Sèvres, et de nombreux potiers s’y installeront pour fournir les grands magasins de Paris, accessibles facilement grâce à la nouvelle ligne ferrée de Versailles/Paris Saint Lazare. De cette époque, vous retrouverez sur les nombreuses « villas » de la ville des moulages en grand nombre : briques, tuiles de rives, carreaux disposés en frises, panneaux en relief, rosaces mais aussi cabochons et métopes.

 

Clara Chevrier médiatrice culturelle

Clara Chevrier en pleine médiation face aux façades des maisons en meulières de Viroflay. ©Franck Parisis